Newsletter saisir un email

Evaluation des stocks

Dernière mise à jour :

L’évaluation des stocks repose sur la notion d’inventaire. A chaque fin d’exercice fiscal, l’entreprise doit procéder à l’évaluation de son stock au coût d’achat (sauf exceptions rares). Nous allons voir ici les différentes formes d’inventaire ainsi que les méthodes d’évaluation autorisées par l’administration fiscale.


Sommaire


Haut ↑

Les méthodes d’inventaire

L’inventaire périodique ou annuel

Il s’agit ici d’un comptage des articles réalisé en fin d’exercice fiscal. Il n’est pas adapté aux grosses entreprises ou aux structures ayant de nombreuses références car il nécessite un travail fastidieux qui dure parfois plusieurs jours.

L’inventaire permanent

L’inventaire permanent se caractérise par un comptage des marchandises ou des matières à la fois à l’entrée en stock et à la sortie. Il repose donc sur une identification précise des articles en entrée et en sortie. Il est plus adapté aux entreprises d’une certaine taille disposant de moyens informatiques performants. Son avantage réside en l’absence de comptage en fin
d’exercice mais il ne tient pas compte de la disparition des articles entrés, non sortis mais absents : casse ou vol par exemple.

L’inventaire tournant

L’inventaire tournant est un mix entre les deux précédentes méthodes ; il s’agit ici de compter périodiquement (une fois tous les 3 mois par exemple) une partie chaque fois différente des articles en stock. L’inventaire tournant nécessite souvent une équipe spécialisée et s’adresse donc aux entreprises d’une certaine taille. Il n’est pas adapté au traitement fiscal du stock.

Haut ↑

Les méthodes d’évaluation

Il existe deux méthodes principales d’évaluation des stocks, mais celles-ci différent selon que l’on pratique l’inventaire périodique ou l’inventaire permanent.

La méthode FIFO (first in, first out)

La méthode FIFO consiste à considérer que tout article puisé dans le stock est le plus ancien article présent. Ce sont donc les articles les plus anciens qui sortent les premiers. Ce qui signifie que les articles restant en stock ont été acquis récemment.

Pour l’inventaire périodique, la valorisation se fera sur la base du dernier prix d’achat.

Exemple :
au 31/12 il reste en stock 12 produits A. La valorisation se fera sur la base des dernières factures d’achat. Prenons une facture du 10/12 portant sur 10 articles à 100 € HT. Mais il en manque deux. La précédente facture de novembre mentionnait l’achat de 15 articles à 90 € HT. La valorisation du stock de produits A sera donc :

((10 X 100) + (2 X 90) = 1 180


Pour l’inventaire permanent, il est nécessaire de créer une fiche de stock (sur ordinateur, c’est plus facile) où nous enregistrons les mouvements entrée/ sortie de chaque article. 

Exemple : nous allons créer une fiche pour le produit A reprenant depuis le début de l’année les mouvements du stock.

Date                                     entrées                                                              sorties                                 solde

                               Nombre   coût                  total         nombre        coût             total    nombre    coût                  total

 

05/01

10

95

950

 

 

 

10

95

950

09/03

15

105

1575

 

 

 

10

15

95

105

950

1575

12/06

 

 

 

9

95

855

1

15

95

105

95

1575

 

09/09

6

90

540

 

 

 

1

15

6

95

105

90

95

1575

540

23/11

15

90

1350

 

 

 

1

15

6

15

95

105

90

90

95

1575

540

1350

27/11

 

 

 

1

15

6

13

95

105

90

90

95

1575

540

1170

2

90

180

10/12

10

100

1000

 

 

 

2

10

90

1000

180

1000

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

1180

 Comme on le voit, le résultat est le même pour les deux méthodes. La seule différence réside dans un meilleur suivi du stock dans le cadre de l’inventaire permanent et du calcul automatique du coût d’achat des produits vendus.

La méthode du coût unitaire moyen pondéré (CUMP ou CMUP)


Dans cette méthode, le calcul de l’inventaire s’effectue à partir du coût moyen des articles restants en stock.

Avec la méthode de l’inventaire périodique, nous allons calculer le coût d’achat des produits achetés selon ce principe :

05/01                    10 articles           95 €                       950 €

09/03                    15 articles           105 €                     1575 €

09/09                    6 articles              90 €                       540 €

23/11                    15 articles           90 €                       1350 €

10/12                    10 articles           100 €                     1000 €


Le total de nos achats s’élève à  5 415 € et nous avons acheté 56 articles.

Notre coût moyen unitaire pondéré est donc de 5 415/ 56 = 96.70 €

La valeur du stock est de 96.70 X 12 = 1 160.40 €

On voit ici que cette valeur est différente de celle calculée avec la méthode FIFO ; C’est tout à fait normal. 

Si on utilise maintenant la méthode de l’inventaire permanent, nous allons refaire notre fiche comme précédemment mais en la
modifiant légèrement.

Date                                     entrées                                                              sorties                                 solde

                               Nombre   coût             total         nombre        coût             total                 nombre   total                  coût

 

05/01

10

95

950

 

 

 

10

950

95

09/03

15

105

1575

 

 

 

25

2525

101

12/06

 

 

 

9

101

909

16

1616

101

09/09

6

90

540

 

 

 

22

2156

98

23/11

15

90

1350

 

 

 

37

3506

94.70

27/11

 

 

 

5

94.70

3316.6

2

189.4

94.70

10/12

10

100

1000

 

 

 

12

1189.4

99.12

Contrairement à la méthode FIFO, cette méthode ne donne pas la même valorisation en inventaire périodique ou permanent.



AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiSocial.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) PME-Gestion - http://www.pme-gestion.fr/