Newsletter saisir un email

Les ratios du bilan et du compte de résultat

Dernière mise à jour :

Les ratios sont des outils simples à comprendre et faciles à mettre en place. Il ne s’agit la plupart du temps que d’une simple division donnant un chiffre ou un pourcentage que l’on comparera à la norme du secteur ou de la taille de l’entreprise. Très prisés par les banques, ils sont un des éléments clés de l’analyse de la structure et de la profitabilité des entreprises.


Sommaire


Haut ↑

Les ratios du bilan

On parle aussi de ratios de structure. Leur but est de montrer l’évolution de la structure du bilan en mettant en rapport les éléments stables composant ce document.

Parmi les plus significatifs, on peut noter :

  • Le ratio d’autonomie financière : capitaux propres/ dettes financières. Il doit normalement être supérieur à 1 car les capitaux propres doivent être logiquement supérieurs aux dettes financières. Mais un ratio moindre (0.60 par exemple) est très courant dans des activités nécessitant de gros investissements.
  • Le ratio d’immobilisation de l’actif : actif immobilisé net/ total actif. Ce ratio varie en fonction des secteurs d’activité. Elevé dans les entreprises industrielles, il est relativement faible dans les services ou le commerce.
  • Le ratio de liquidité de l’actif : actif circulant/ total actif. Au contraire du précédent il montre les éléments du
    bilan pouvant être rapidement convertis en trésorerie. Il est normalement assez faible dans les services du fait de l’absence de stocks.
  • Le ratio de financement des immobilisations : capitaux permanents/ actif immobilisé. Il doit être normalement supérieur à 1 ce qui montre un fonds de roulement positif. Le contraire signifie que des immobilisations ont été financées par des ressources court terme ce qui est très dangereux.
  • Le ratio de liquidité : actif circulant/ dettes à court terme. Il montre la capacité de l’entreprise à honorer ses
    dettes à court terme en mobilisant son actif circulant. Mais dans le même temps il met en avant le besoin en fonds de roulement de l’entreprise.
  • Ratio de remboursement des dettes : Dettes à long terme / Capacité de remboursement (CAF).Un ratio de 5, par exemple, indique qu’il faut 5 ans à la structure pour rembourser ses dettes financières. En général, on retient un ratio compris entre 3 et 5 mais tout dépend de la nature des dettes financières (un emprunt pour de l’immobilier sera remboursé sur 15 ou 20 ans par exemple).

Dans le même temps on peut noter les ratios de délais :

  • Crédit clients en jours : (comptes clients/ CA TTC) X 360. Un fort ratio montre des difficultés à faire payer les clients. Plus que le ratio lui-même, c’est son évolution qui doit alerter le chef d’entreprise.
  • Crédit fournisseurs en jours : (comptes fournisseurs/ achats TTC) X 360. Un ratio élevé est synonyme d’un crédit fournisseurs conséquent (ou de difficultés à régler les factures !).
  • Stockage en jours : (stock / achats+ variation des stocks) X 360. Ce ratio représente la durée moyenne de stockage en jours. Un ratio élevé signifie un sur stockage volontaire ou non.

Haut ↑

Les ratios du compte de résultat

Ceux-ci s’inscrivent dans une  logique plus dynamique. On notera pour les
principaux ratios :

  • Le ratio de profitabilité : résultat net/ chiffre d’affaire. Il indique a rentabilité nette par rapport au total de l’activité.
  • Le ratio de valeur ajoutée : valeur ajoutée/ chiffre d’affaire. La valeur ajoutée est un élément essentiel dans l’analyse du compte de résultat car elle mesure la notion d’enrichissement de l’entreprise. Un ratio en progression est un signal positif.
  • Le ratio d’activité : (CA année n – CA année n-1)/ CA année n-1. Ce ratio mesure l’accroissement du chiffre d’affaire qui doit bien entendu être supérieur au taux d’inflation.
  • Le ratio de rentabilité des capitaux engagés :résultat net/ capitaux propres. C’est la mesure de la performance des capitaux mis à la disposition de l’entreprise par les actionnaires.
  • Le taux de marge : marge commerciale/ CA HT. Il mesure la marge commerciale dégagée par l’entreprise.
  • Le ratio des frais de personnel : frais de personnel/ chiffre d’affaire. Il permet une bonne appréhension des coûts de personnel. On pourra rapprocher ce ratio du ratio du chiffre d’affaire dégagé
    par salarié (chiffre d’affaire/ nombre de salariés équivalent temps plein) qui est une bonne mesure de la performance du personnel.

Haut ↑

Conclusion

Nous venons de voir les principaux ratios calculés dans les entreprises et par les banques. En fonction de l’activité et de la
performance recherchée, chacun sera à même de formuler sa propre batterie de ratios à condition de rester cohérent dans ses choix.

Il ne faut jamais oublier qu’un ratio isolé n'a qu'une signification limitée. C’est par la courbe de leur évolution sur plusieurs
années que l’on peut en retirer des enseignements significatifs, ou par comparaison avec des entreprises d’un même secteur d’activité.



Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiSocial.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) PME-Gestion - http://www.pme-gestion.fr/