Newsletter saisir un email

Le fonds de roulement

Dernière mise à jour :

La notion de fonds de roulement est essentielle dans l’entreprise. C’est un des indicateurs majeurs retenu pour l’analyse de la solvabilité à long terme d’une structure économique.


Sommaire


Haut ↑

Les composantes du fonds de roulement

Le fonds de roulement (appelé aussi FR) est la différence entre les capitaux permanents de l’entreprise et les immobilisations nettes (immobilisations – dotations aux amortissements).

Sur notre bilan, au haut de celui-ci apparaissent les comptes suivants :

 ACTIFPASSIF 
 immobilisations nettes  capitaux propres
   emprunts (dettes financières à long terme)

Les immobilisations nettes

Les immobilisations nettes sont la différence entre les immobilisations brutes, c’est-à-dire la valeur d’origine des biens immobilisés acquis, et les amortissements pratiqués par l’intermédiaire des dotations annuelles aux amortissements.


Exemple :

Nous faisons l’acquisition d’un bien d’une valeur de 10 000 € en année 1, amortissable sur 5 ans. Optant pour un amortissement linéaire, notre dotation annuelle sera donc de 10 000 / 5 = 2 000 €

Nous obtiendrons alors le tableau suivant

année valeur d'origine dotation annuelle total dotations valeur nette
1 10 000 2 000 2 000 8 000
2 10 000 2 000 4 000 6 000
3 10 000 2 000 6 000 4 000
4 10 000 2 000 8 000 2 000
5 10 000 2 000 10 000 0

Nous voyons donc que la valeur nette de notre immobilisation décroît au fur et à mesure que nous l’amortissons.
Elle finit par valoir 0.

Les capitaux propres

Rappelez-vous qu’ils englobent le capital social, les résultats antérieurs conservés dans l’entreprise et le résultat net du dernier exercice. Eux aussi évoluent donc chaque année.
Leur principales évolutions sont dues à :

  • L’intégration du dernier résultat net.
         Un bénéfice vient augmenter les capitaux propres alors qu’une perte les
         diminue.
  • Une augmentation de capital décidée par les associés vient augmenter le niveau des capitaux propres.
  • La distribution de dividendes vient diminuer le montant des capitaux propres.


Exemple d’un tableau récapitulatif de nos fonds propres :

année capital social résultats conservés résultat de l'exercice total
1 10 000 0 5 000 15 000
2 10 000 5 000 8 000 23 000
3 10 000 10 000* -3 000 17 000
4 10 000 7 000 9 000 26 000
5 15 000* 16 000 1 000 32 000

 Le total est donc normalement égal à :

Capital social + résultats conservés en n -1 + résultat conservé de l’exercice  n-1

Mais vous voyez aussi des « bizarreries » exprimées par des astérisques.

En année 3 les résultats conservés devraient être de 5 000 (réserves)+ 8000 (résultat de l’année 2) = 13 000, or ils ne sont que de 10 000. L’explication la plus plausible est la distribution de dividendes qui vient en déduction des résultats conservés. En effet, on dit alors que le résultat est distribué.           

La même année, nous dégageons une perte de 3 000 € qui viendra par la suite se déduire des résultats conservés en année 4 (7 000 €).

En année 5, nous voyons une évolution du capital social (+ 5 000 €). Il s’agit là d’une augmentation de capital, c’est-à-dire un nouvel apport des associés au capital de l’entreprise.

Les emprunts

Eux aussi évoluent : ils diminuent à chaque échéance (remboursements) et augmentent à chaque nouvelle souscription d’emprunt.

Faisons un petit tableau récapitulatif de nos emprunts :

année solde initial nouvel emprunt remboursements solde
1 0 5 000 1 000 4 000
2 4 000 0 1 000 3 000
3 3 000 10 000 3 000 10 000
4 10 000 0 3 000 7 000
5 7 000 0 3 000 4 000

Haut ↑

L’explication du fonds de roulement

Une saine gestion implique d’avoir au moins un FR égal à 0, et si possible positif afin de ne pas avoir à financer les investissements longs (les immobilisations) avec des financements courts (financements d’exploitation).

Il existe une règle essentielle en gestion :

Les besoins à long terme sont toujours financés par des ressources à long terme.

Financeriez vous l'achat de votre maison avec un découvert bancaire? non bien entendu. La règle est la même en entreprise.

A partir de nos tableaux précédents, calculons le FR sur 5 ans.

année immo nettes capitaux propres emprunt FR
1 8 000 15 000 4 000 11 000
2 6 000 23 000 3 000 20 000
3 4 000 17 000 10 000 23 000
4 2 000 26 000 7 000 31 000
5 0 32 000 4 000 36 000

Vous voyez que le FR évolue car il est la conséquence de l’équation capitaux permanents – immobilisations nettes et que ceux-ci évoluent aussi annuellement.

Dans ce cas précis, on notera un accroissement du fonds de roulement et donc une amélioration du haut de bilan.

Cet excédent de FR va permettre :

  • de sécuriser notre structure de « haut de bilan ». En cas de résultat négatif par exemple, il sera
    plus facile d’absorber les pertes.
  • de financer pour partie les besoins (créances clients, stocks, dettes fournisseurs) de notre cycle
    d’exploitation, appelé communément « besoin en fonds de roulement » ou BFR.

 



AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiSocial.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) PME-Gestion - http://www.pme-gestion.fr/