Newsletter saisir un email

La capacité d'autofinancement

Dernière mise à jour :

La CAF est la somme du résultat net + charges calculées – produits calculés.

Elle détermine la capacité de remboursement de l’entreprise.


En pratique, pour les petites entreprises, elle correspond la plupart du temps à l’équation suivante :

CAF = résultat net + dotations (en l’absence de cessions d’éléments d’actifs).

Elle est un point essentiel de la gestion d’entreprise car, comme son nom l’indique, elle permet à l’entreprise de savoir si l’entreprise à la possibilité de se financer elle- même.

Elle consiste à réintégrer les charges dites « calculées », c’est-à-dire ne donnant pas lieu à un décaissement et déduire les produits calculés (produits non encaissables).

Elle permet entre autres de calculer :

  • la capacité à rembourser les emprunts de l’entreprise. A ce titre, la CAF doit être supérieure ou égale à vos remboursements annuels pour vous assurer de pouvoir rembourser en toute quiétude le capital dû annuellement. A ce titre le ratio dettes financières/ CAF est un bon indicateur de votre capacité de remboursement. Il indique le nombre d’années nécessaires au remboursement des emprunts souscrits.
  • ensuite la possibilité de distribuer ou non des dividendes.
  • la capacité d’autofinancer vos investissements futurs.
  • la capacité à accroître votre fonds de roulement et donc développer l’activité de l’entreprise.

Dans un business plan, elle est particulièrement importante aux yeux du banquier pour la première raison.

Pour les actionnaires de l’entreprise, la seconde raison prime bien entendu (rémunération du risque pris).

Pour les managers, c’est la capacité à développer l’activité qui pourra les intéresser davantage.

Le calcul complet de la capacité d’autofinancement se fait de la façon suivante :

  Résultat Net Comptable
+ dotation nette aux amortissements et provisions (comptes 68)
- autres produits non encaissables (reprises d'exploitation, financier, exceptionnel) (parmi les comptes 78)
- Produits de Cession d'Éléments d'Actif (comptes  775)
+ autres charges non décaissables (dotation exploitation, financier, exceptionnel) (parmi les comptes 68)
+ valeur nette comptable d'Éléments Actif Cédés (comptes 675)
- quote-part des subventions d'investissement virées au résultat de l'exercice (compte 777)
= Capacité d'AutoFinancement

Attention ! la capacité d’autofinancement n’est pas un flux de trésorerie car les décalages de règlements (besoin de fonds de roulement) ainsi que les remboursements d’emprunts en sont exclus.



AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

Commenter cet article


Espace membre
pour que votre réaction soit publiée immédiatement, merci de vous connecter à votre compte

Se connecter et publier

Vous n'êtes pas encore inscris
sur LegiSocial.fr

S'inscrire et publier

Commentaire libre
Vous pouvez réagir sans vous inscrire, votre
commentaire n'apparaîtera en liqne qu'après
modération.






Copyright (c) PME-Gestion - http://www.pme-gestion.fr/